« Pendant ton baptême dans le Jourdain, ô Christ, fut manifesté l’adoration due à la Trinité. Car la voix du Père te rendit témoignage en te nommant Fils de Dieu ; et l’Esprit, sous forme de colombe, confirmait la vérité de cette parole. Christ Dieu qui es apparu et qui as illuminé le monde : Gloire à toi ! »

Qu’est-ce que la paternité spirituelle ?

st Simeon le nouveau theologien

Partagez :

Dieu Père –

Le mystère de la paternité divine est un des fondements de la compréhension de l’univers. Dans la civilisation biblique, la Divinité est à plusieurs reprises interprétée comme paternité. Mais en devenant homme, le Verbe a révélé clairement le Père. Il s’est manifesté son Fils unique et il a enseigné aux hommes, à commencer par ses disciples et à tout le Peuple de Dieu, à prononcer le Nom divin de Père. La seule prière explicite qu’Il ait transmise est celle où l’homme apprend à dire « notre Père ! ». La paternité divine concerne, non seulement le Peuple, mais tous les hommes. Ceux-ci accèdent à l’invocation et à la connaissance du Père par leur foi dans le Fils et en étant, par le saint Esprit, affilié au Père par une naissance charismatique (cf. Jean 1).

L’Église, Maison du Père

La paternité définit d’une certaine façon l’Église parce que celle-ci est le Corps du Fils fait chair et fait homme. L’Église est principalement le milieu divino humain dans lequel l’homme accède à la révélation de la paternité divine. On y entend la parole paternelle, prononcée par le Fils qui est en personne la Parole du Père. On y contemple le visage humain du Fils et, voyant le Fils, on voit le Père par le saint Esprit. Mais, partout où est pensé, dit et fait du bien, du beau, du vrai et du bon, cela peut être interprété comme l’action du saint Esprit dans le monde pour y manifester la présence du Fils et la bienveillance du Père. Celui-ci en effet est la Source non seulement de sa propre Parole, le Verbe, et de son propre Esprit, mais également, par ceux-ci, la Source de tout bien et de toute bonté. En ce sens, des personnes qui ne croient pas encore et qui font du bien seront appelés par le Fils « les bénis de mon Père » au dernier Jour (Matthieu 25, 31ss).

La paternité spirituelle

La paternité de Dieu se manifeste dans l’Église par le ministère de ceux et celles qui ont acquis, par leur foi et la sainteté de leur vie, la grâce de parler comme parle le Fils, soit en citant explicitement celui-ci, soit par un discours conforme à l’Évangile. Ces personnes, pères ou mères spirituels, sont par le saint Baptême, membres du sacerdoce unique du Christ et Fils de Dieu. Elles témoignent du Fils et se montrent eux-mêmes fils et filles du même Père, non seulement par leur enseignement, mais surtout par leur exemple : celui-ci démontre la réalité de l’incarnation de la Sagesse et de la Parole du Père.

Le rayonnement de la grâce

La paternité divine se révèle également par le fait que ces personnes, par leur sainteté, irradient la grâce du saint Esprit autour d’elles. Par leur foi en Jésus Christ, par leur obéissance à ses commandements et par toute leur vie, « des fleuves d’eau vive s’écoulent de leur sein », dit le Christ (Jean 7, 38). La paternité se montre ainsi en eux comme expression de la Parole et « communion du saint Esprit ». L’Église s’édifie par la paternité, et cela, depuis des siècles.

Paternité et prêtrise

La paternité divine dans l’Église se manifeste par des personnes, les saints et saintes de tous les temps. Saint Siméon le Nouveau Théologien a beaucoup insisté dans ses écrits sur le charisme de la paternité visible chez des anciens qui n’étaient pas prêtres. La paternité divine n’est pas enfermée dans le ministère de l’ordination épiscopale ou presbytérale. Cependant, le ministère pastoral apporte une dimension fondamentale à la paternité : la dimension sacramentelle, qui se rapporte à la réalité de la présence invisible du Fils et Verbe du Père par le saint Esprit. La vie sacramentelle de l’Église (Baptême, Onction, Eucharistie, Couronnement, Ordination, saintes Huiles, Absolution des fautes commises après le Baptême), est l’œuvre permanente du Fils par le saint Esprit. Or, c’est ainsi que se fait connaître le Père : par son Fils ou Verbe et par son Esprit, les « deux mains », comme dit saint Irénée, par lesquelles Il œuvre dans le monde.

Chercher la paternité

Chaque membre de l’Église cherche à se connecter ou à se maintenir en connexion avec le Père par le saint Esprit, c’est-à-dire à vivre dans la condition de fils ou de fille de Dieu. Et nous demandons au Seigneur de nous faire rencontrer des pères ou des mères spirituels en qui nous puissions reconnaître sa propre paternité. En effet, pour faire la volonté du Père et nous montrer ainsi ses fils, nous sommes aidés par le Fils en ses différentes manifestations et par l’Esprit en ses divers dons incréés. Le même saint Siméon recommandait de prier Dieu de nous faire rencontrer sa paternité dans l’Église. Tous les saints que nous vénérons dans l’Église sont les fils spirituels d’un ou plusieurs saints.

(a.p. Marc-Antoine)
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information