« Le Christ est ressuscité !     En vérité, Il est ressuscité !»

Le repentir nous garantit-il le Salut?

CHRIST 2007-2

Partagez :

La porte de la miséricorde –

Le repentir peut nous assurer le Salut parce qu’il consiste dans la haine du péché, or seul le péché empêche l’homme d’être sauvé. Le repentir ouvre le cœur humain à la miséricorde. Toutefois, le repentir lui-même reste suspendu à l’absolue liberté divine : le Seigneur est un amour sans limite et rien ne peut le conditionner, pas même notre repentir. Ainsi, celui ou celle qui connaît le repentir reste totalement respectueux de la volonté divine. Sa seule prière est « que ta volonté soit faite! »

L’espérance

Nous ne pouvons être sûrs de rien parce que rien ne contraint le Seigneur; et nous pouvons tout espérer, parce que le Seigneur est infiniment miséricordieux et que rien ne peut, sauf notre impénitence, mettre une borne à son amour. Le Paradis reçoit, soit des personnes innocentes, comme la Mère de Dieu, qui s’est gardée librement de tout péché; soit des pécheurs repentis, comme le bon Larron, à qui le Sauveur promis le Paradis.

Le Jugement dernier

Autant qu’on puisse l’affirmer, le Jugement dernier suivra la résurrection universelle. Le Seigneur Lui-même reconnaîtra les siens, comme Il l’enseigne dans l’évangile selon saint Matthieu au chapitre 25. Il est vrai que ceux qui se seront repentis en cette vie n’auront rien en eux qui pourrait les empêcher de jouir de la miséricorde. Mais ceux qui se justifieront devant Dieu ne pourront être sauvés parce qu’ils seront étrangers à la miséricorde. Avant ce jour redoutable où les hommes seront confrontés sans voile à l’amour divin, il y a toute la période du sommeil de la mort, pendant laquelle les vivants intercèdent pour le pardon: ils supplient le Seigneur que sa miséricorde triomphe, et se font les avocats des défunts; ils anticipent ainsi le dernier jour, celui du Jugement: les uns plaideront pour les autres, et rappelleront au Seigneur tout ce que tel défunt a pu faire ou penser ou dire de bon.

Efficacité du repentir

Tous nos péchés peuvent être lavés par le repentir, ce qui est un grand espoir. Toutefois cela ne veut pas dire que le repentir en lui-même soit efficace: seulement, le repentir permet au Seigneur d’exercer sa miséricorde à notre égard. Le repentir donne toute sa place au Seigneur, c’est en cela qu’il est efficace. Comprenons que le salut en Dieu est d’une liberté totale et que rien ne peut nous le mériter. L’amour n’est causé ni déterminé par rien. Sa gratuité est totale! Nous ne pouvons conditionner la miséricorde divine; mais nous pouvons nous repentir. Toutefois, le repentir lui-même est un don du saint Esprit! Nous ne pouvons donc le produire de nous-mêmes, comme nous ne pouvons pas nous forcer à aimer. Nous pouvons demander au Seigneur la grâce d’un repentir véritable. Nous pouvons préparer le terrain, en quelque sorte, en nous exerçant tous les jours à détester nos péchés. Mais nous ne pouvons pas nous forcer à pleurer!

Recevoir le repentir

C’est en nous rappelant avec horreur le mal que nous avons commis que, un jour, sans que nous puissions le prévoir, la grâce du repentir va fondre sur nous par une douleur du cœur, une désolation qui nous feront verser des larmes. Nous regretterons douloureusement de nous être éloignés du Seigneur Amour. Nous lui demanderons pardon avec larmes d’avoir ignoré combien Il est grand et aimant. Quelqu’un qui aurait perdu un être cher, s’il pense à cette personne souvent, versera des larmes de deuil. De même, quand nous pensons au bonheur dont nous nous sommes privés ou dont nous avons privé les autres par nos péchés, notre cœur se brise de désespoir: seul le Seigneur miséricordieux peut nous permettre d’espérer ne pas être séparé de lui; seul son amour peut réparer l’irréparable en ce monde et dans le monde qui vient. Mais il est vrai que ce deuil intérieur, si nous pouvons l’entretenir, purifie notre conscience, nous rend humbles et désarmés devant le Seigneur. Le repentir, à la différence de la culpabilité, n’est que devant Dieu.

(a.p. Marc-Antoine)
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information