« Le Christ est ressuscité !     En vérité, Il est ressuscité !»

Évangile du 4ème dimanche après la Pentecôte : Matthieu 8, 5-13.

patriarcheabraham forum-orthodoxe.com

Partagez :

S’émerveiller d’autrui –

Frères et Sœurs, émerveillons-nous de la foi du centurion ! C’est ce que nous apprend le Christ aujourd’hui : admirer comment les autres croient. Quelquefois notre propre foi est vraiment petite ou superficielle. Nous pouvons apprendre des autres en voyant la confiance qu’ils mettent dans le Seigneur. Les personnes qui nous entourent sont souvent des exemples de bonté, d’humanité, de patience et de sagesse. Nous sommes entourés de bonnes personnes quelquefois tellement discrètes qu’on les remarque à peine.

La simplicité du centurion

Le centurion de cette histoire appartient à ce genre de personne. Il est tout simple, il n’a pas même pas de nom. Encore un Monsieur-tout-le-monde. Le saint Évangile nous montre très souvent des personnes ordinaires auxquelles nous pouvons facilement nous identifier et dont nous pouvons facilement apprendre une manière d’être ou de prier. Sans lire la vie de saints extraordinaires qui nous sont tellement supérieurs que nous aurions du mal à les imiter, regardons les saintes personnes de l’Évangile : l’exemple qu’elles donnent est accessible, il est souvent à notre niveau. Le personnage du centurion, comme le dit le Christ Lui-même à son sujet, est un exemple de foi.

Sa représentation mentale

Il se fait de Dieu une image mentale à partir de sa propre profession. S’il était médecin, il se le représenterait médecin. Comme il est un officier responsable d’une centaine de soldats, il se représente facilement le Seigneur comme un chef d’armée. Il ne voit pas le Christ comme un thaumaturge. Il le voit comme exerçant un pouvoir. Il rejoint en cela la vision biblique, sans le savoir : le Seigneur Sabaoth que l’on célèbre dans les offices est le Seigneur des armées angéliques, le Souverain, Celui qui fait des souffles ses messagers, comme dit le psaume ; Celui qui par sa seule parole fait exister ; Celui à qui toute créature visible et invisible obéit. Le Christ Seigneur, le Christ Roi et Souverain des mondes est ici glorifié par cet homme qui n’a pas étudié et qui a en fait la révélation de la divinité de Jésus. Il le voit comme un dieu.

Un exemple de comportement

Et il s’approche de lui avec respect et crainte, avec humilité, avec respect, nous donnant là encore l’exemple du comportement que nous pouvons avoir à l’égard de notre Seigneur et Maître. Et surtout, on a l’impression que tout est évident pour lui. Il affirme ce qu’il croit, comment il voit Jésus, d’une façon directe, sans hésitation. Comme nous aimerions lui ressembler ! Comme j’aimerais m’approcher du Seigneur avec une telle simplicité, pour lui parler directement, d’homme à homme, d’homme à Dieu ! L’officier chef d’une centaine de soldats reconnaît en Jésus un chef supérieur, une sorte de général et c’est ainsi qu’il lui parle. L’admiration de Jésus Christ pourrait être la nôtre.

Le centurion et les saints bibliques

Elle repose sur une rapide comparaison avec les modèles bibliques que nous connaissons : Abraham, Moïse et les autres prophètes n’ont pas une approche aussi primaire du Seigneur. Le centurion est beaucoup plus petit qu’eux, mais sa théologie est la même, celle qui glorifie Dieu comme Seigneur. Le Sauveur le place même au-dessus des saints d’Israël, ce qui est provoquant, tout de même ! Nous aussi, chrétiens et Israélites spirituels, nous pouvons accepter avec des non chrétiens une comparaison en leur faveur. Il y a parmi les non encore baptisés, des personnes qui nous précèdent devant le Seigneur et que Celui-ci nous donne en exemple ! Il le fait d’ailleurs en d’autres circonstances, avec la Samaritaine ou la Cananéenne. Il ouvre ainsi les portes vers tous ceux qui viennent et viendront le reconnaître comme Seigneur !

(a.p. Marc-Antoine)
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information