Imprimer cet article Imprimer cet article

Tradition et traditionalisme en théologie

Confesser la Résurrection –

« La théologie orthodoxe est traditionnelle, mais son attachement à la Tradition ne se confond ni avec une simple répétition des définitions dogmatiques, ni avec l’impuissance à témoigner de la Vérité dans les formes qui conviennent à chaque époque historique que traverse l’Église.

‘Traditionnel’ signifie simplement conforme à la sainte Écriture, à l’enseignement et à l’expérience spirituelle des saints Pères de l’Église, avec la mémoire – jusqu’à la fin des siècles – de la mort et de la résurrection du Christ, dans la sainte liturgie. Pour cette raison, une théologie dont le traditionalisme encouragerait un retrait du monde, une auto satisfaction dans l’isolement – sous prétexte que la création est asservie aux puissances des ténèbres – ne pourrait être vraiment traditionnelle, et se montrerait indigne de l’exemple des grands Maîtres de l’Église.

Modernité des Pères

Ceux-ci ont été les plus lucides et compétents scrutateurs de l’esprit et des problèmes de leur temps ; ils ont cherché les solutions et les rectifications dont avaient besoin – et dont ont un besoin permanent – les chrétiens confesseurs de la vraie foi, pour vivre de façon pure et pour répondre à toute personne qui « leur demande compte de leur espérance » (1 Pi. 3, 15). Suivre l’exemple des Pères signifie, non pas répéter des passages de leurs textes, mais s’efforcer de reconnaître les besoins cachés et les interrogations spirituelles de nos semblables, en trouvant ensuite l’expression spécifique par laquelle le Christ-Vérité peut entrer en libérateur dans leur esprit et leur cœur. La vocation d’une théologie qui exprime la Tradition inchangée de l’Église est, par conséquent, de montrer les vrais problèmes – toujours de nature morale et spirituelle – auxquels est confrontée la société humaine, en réfléchissant également, dans le même temps, aux réponses que seul l’Évangile du Christ, interprété dans l’esprit des Pères et au sein de la communauté eucharistique, peut donner.

Connaître Dieu

[…] Dieu peut et doit être connu, par l’intermédiaire du Christ et en lui, par chaque être humain : sans cette connaissance, une existence douée de sens et d’une béatitude éternelle est totalement impossible (cf. Jn 17, 3). […] Dans l’Orthodoxie, la théologie qui enchante les esprits les plus nobles, consonne parfaitement avec les paroles simples de ceux qui ont choisi de « prendre d’assaut » le Royaume des cieux (Matt. 11, 12). […] Du reste, Père Dumitru Stàniloae ne se lasse pas de nous rappeler que la théologie véritable signifie la prière incessante, et donc la purification intérieure ininterrompue, car (Évagre le Moine, Sur la prière, 60) celui qui prie vraiment est théologien. »

(Avant-propos du patriarche Théoctiste à la Théologie Dogmatique Orthodoxe de Père Dumitru Stàniloae, Bucarest, rééd. 2003).