Imprimer cet article Imprimer cet article

L’Annonciation, Incarnation du Verbe

Un jour unique –

Ce jour est un jour exceptionnel, différent de tous les autres jours de l’année. “Aujourd’hui, c’est le commencement de notre Salut et la manifestation du mystère prééternel. Le Fils de Dieu devient le Fils de la Vierge et Gabriel annonce la grâce. Crions donc à la Mère de Dieu: Réjouis-toi, Pleine de grâce, le Seigneur est avec toi!” (tropaire de la fête).

L’humanisation de Dieu

Nous savons tous que c’est aujourd’hui que Dieu se fait Homme; c’est le jour de l’Incarnation. Dieu le Verbe n’est pas entré dans un corps comme dans un récipient; la Vierge n’est pas une mère porteuse. Il s’est fait chair et s’est fait homme; Il est devenu homme en ce jour, Il s’est “humanifié” ou “humanisé” tout en restant Dieu, afin de nous “déifier” ou nous “diviniser”. La Vierge a corporellement conçu le Créateur!

Gloire d’Israël

Cela, Il l’a fait au sein de son peuple Israël, car la Vierge Marie est une jeune fille du peuple juif. En quelque sorte, le peuple juif est le premier peuple de la terre à avoir été sanctifié par l’Incarnation; pour cela, nous honorons le judaïsme. Simultanément, tous les peuples de la terre ont été sanctifiés et potentiellement divinisés par l’humanisation du Seigneur, parce que Dieu, en se faisant homme, a assumé la totalité de la nature humaine. C’est pour cela que l’Incarnation concerne, non seulement le saint peuple juif, mais également l’ensemble de l’humanité. Le Christ assume le judaïsme, mais Il ne se réduit pas à lui, et Il s’est investi dans toutes les cultures et toutes les traditions.

La venue du Messie

Chaque culture trouve dans le Christ l’accomplissement et la perfection de toutes ses aspirations les plus profondes et les plus nobles, de même que le judaïsme trouve dans le Seigneur Jésus, parce qu’Il est également son Messie attendu, l’accomplissement du meilleur de lui-même. La Vierge conçoit non seulement le Fils unique et Verbe de Dieu, mais encore le Messie: Jésus Christ est l’un et l’autre! Aujourd’hui est ainsi la réponse à toute l’attente du peuple juif, à toute la vision des saints prophètes.

L’amour de l’homme

Une des conséquences les plus importantes de ce fait est celle-ci. Le respect que nous avons pour tout homme, quel qu’il soit, quelle que soit sa vie, sa foi, ses opinions, son milieu social, sa race, son sexe, etc., repose sur le fait que l’humanité tout entière est unie à la divinité. En tout homme nous pouvons voir en transparence le Christ. Ce que nous faisons à tel ou tel c’est au Christ que nous le faisons. C’est le fondement de l’Icône. La responsabilité sociale que nous avons repose sur le fait que nous savons que Dieu est dans l’Homme et que celui-ci a été élevé par l’Incarnation à une dignité extraordinaire. Dans le Principe il a été créé à l’image de Dieu et pour sa ressemblance, nous le savons. Mais aujourd’hui, il est uni intimement au modèle divin selon lequel il a été créé: Dieu est dans l’Homme et l’Homme est en Dieu; c’est donc un chapitre nouveau qui s’ouvre dans l’Histoire universelle, et c’est pourquoi notre calendrier marque encore “avant JC ou après JC”!

La conception immaculée du Verbe

L’Annonciation est bien une fête de la Mère de Dieu, puisque c’est en ce jour qu’elle reçoit ce nom, étant celle qui conçoit humainement la Divinité, mais c’est tout de même principalement une fête du Christ, la fête de sa conception. Liturgiquement, l’Annonciation se trouve à neuf mois de Noël. S’ouvre aujourd’hui une belle page: celle de la gestation du Verbe, car l’embryon qui est dans le sein de la Vierge est bel et bien Dieu parfait et Homme parfait.

L’abnégation divine

C’est très extraordinaire que Dieu, qui est le Créateur de tout, veuille être humainement conçu. On appelle ce comportement divin son abnégation, ou son humilité, ou son dépouillement, car Il s’est dépouillé de ses prérogatives divines pour se faire un homme parmi d’autres, un Juif parmi d’autres Juifs, tout en se faisant la Tête de l’humanité entière!