Imprimer cet article Imprimer cet article

Quels sont les sacrements de l’Église ?

Qu’est-ce qu’un « sacrement » –

Un sacrement est une action qu’accomplit Dieu le Verbe incarné par le moyen de son humanité au sein de son Corps l’Église. On l’appelle « mystère » en tant que réalité divino humaine impénétrable dans laquelle l’homme peut être admis, initié et conduit : le Christ est à la fois Celui qui accueille ; Celui qui conduit ou « mystagogue » ; et Celui vers qui l’on est conduit. Il dit de lui-même qu’Il est « la Voie, la Vie et la Vérité » (  ).

L’Esprit saint et les sacrements

Le moment sublime du sacrement appartient également au saint Esprit : Celui-ci remplit le Verbe et irradie les énergies, la grâce et la lumière incréées au travers de son humanité. Avant chaque prière, le diacre exhorte : « prions le Seigneur ! » et tous disent : « Kyrie eleison ! Seigneur, miséricorde ! », c’est-à-dire invoquent le saint Esprit. Cette « épiclèse » peut être considérée adressée directement à l’Esprit ou bien au Père qui est la source de l’Esprit. En tout cas, toute action divino humaine du Christ dans son Église a lieu dans la plénitude de l’Esprit.

Le sacrement de l’Église

Toute la vie de l’Église est sacramentelle. L’Église elle-même est le « sacrement » ou « mystère » de la présence du Verbe incarné par le saint Esprit. Elle est la communauté sacerdotale des baptisés, les membres du Corps du Fils incarné, et, en tant que telle, d’essence sacramentelle. Les signes, les gestes et les actes sacramentels opérés dans, par et par le moyen de l’Église sont nombreux. Le plus simple est le signe de la Croix ; le plus sublime et indépassable est l’Eucharistie. Celle-ci appartient à la « triple initiation chrétienne » qui compte également le baptême (ou immersion dans le Christ) et la chrismation (ou épiclèse et onction par l’Esprit).

Les grands mystères

Les autres grands mystères sont le Couronnement des époux, qui suit les fiançailles ; l’ordination épiscopale, presbytérale ou diaconale ; le sacrement de la guérison ou sacrement des saintes Huiles et celui de l’absolution des péchés, qui suit la confession. Ces sept grands mystères découlent tous d’un épisode évangélique – action ou injonction du Christ.

Nombreux actes sacramentels

D’autres actes sacramentels sont accomplis par le saint Esprit dans l’Église du Christ : offices pour les défunts, grande et petite consécrations de l’eau ; consécration des lieux et objets de culte, de l’autel, des vêtements liturgiques, des saintes icônes ; multiples bénédiction : des éléments, des fruits et des semences, des demeures (en référence avec l’évangile de Zachée dans Saint-Luc), des véhicules, des animaux, du départ en voyage, de la grossesse, bénédiction du repas…

Dieu fait chair

Toute la vie créée est assumée par le Christ qui est Dieu le Verbe fait chair et fait homme, c’est-à-dire assumant de façon totale l’existence humaine, ses joies et ses peines. Le saint Esprit est « partout présent » ; et le Fils incarné de Dieu est également omniprésent par la grâce du saint Esprit. Les sacrements, sous une forme ou sous une autre, attestent cette présence divine dans la Création, dans l’Église et dans la Société, présence agissante, bienfaisante, de don de soi par amour les hommes et pour leur épanouissement.