Imprimer cet article Imprimer cet article

La page des enfants (29) – catéchèse

Quand un couple, par amour, désire un enfant, il ne peut le recevoir que si c’est la volonté de Dieu. C’est Dieu qui accorde aux époux la grâce d’accueillir un enfant. Celui-ci ne leur appartient pas mais il appartient à Dieu. On dit, à tort, « avoir un enfant ». Les parents ne possèdent pas leur enfant. Dieu leur confie cette vie précieuse, cet
inestimable trésor, cet immense cadeau. Les parents sont, non pas propriétaires de ce don, mais responsables.
En choisissant le baptême pour l’enfant qui leur est confié, les parents assument leur responsabilité et font le choix, pour cet enfant, de ce qu’ils savent être le meilleur pour lui.
Chaque Théophanie, baptême du Christ, est l’actualisation de notre propre baptême. C’est l’occasion pour nous de valider, confirmer personnellement le choix fait par nos parents. Nous signons notre contrat, notre abonnement pour une nouvelle année. Nous effectuons la mise à jour de notre engagement. Nous ravivons la grâce reçue.
A sa conception, le bébé grandit dans le ventre de sa maman dans un liquide, le liquide amniotique, jusqu’à sa première naissance.
Le jour de son baptême, la personne est plongée dans l’eau consacrée, liquide divin, afin
de naître à nouveau. L’être humain a un besoin vital de l’eau qui fait croitre, qui désaltère, qui hydrate, qui
lave, qui purifie. Il a également besoin de l’eau-Esprit, qui nous inonde du Christ. Une eau qui nous remplit sans nous noyer, qui circule en nous et qui transforme et sanctifie tout sur son passage. Notre foi nous rend perméable : le jour de notre baptême quand l’eau dans laquelle nous sommes immergés traverse notre peau jusqu’à nos cellules pour nous sanctifier et chaque fois que nous buvons l’eau sanctifiée de la Théophanie qui nous déifie.
« Vous tous qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu le Christ, Alléluia »

> téléchargez la page des enfants: La Page 29