Imprimer cet article Imprimer cet article

Rencontre St Silouane – Basilique du Sacré-coeur de Montmartre – “Notre frère et notre vie”- du 5 au 7/10/18

Bien chers Pères et Amis,
Comme chaque mois d’octobre, je viens vous annoncer la Rencontre annuelle en résidence de notre Association Saint-Silouane l’Athonite, qui se tiendra du vendredi 5 octobre au dimanche 7 octobre à la Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre sur cette parole de saint Silouane :Notre frère est notre propre vie“.
Un concert de chants populaires et sacrés de la tradition géorgienne ouvrira la Rencontre le vendredi soir, suivi d’un dîner à la maison Ephrem de la Basilique.
Vous trouverez tous les détails ainsi que le programme ci-joint.
Les inscriptions pour la journée de conférence du samedi ou toute la Rencontre se font auprès de Guillaume Pic, tel : +33 (0)4 9027 1141 –gmpic@orange.fr .
J’espère que ce sera l’occasion de nous retrouver en cette rentrée!
Georges Habet

NOTRE FRERE EST NOTRE PROPRE VIE”

Cette affirmation de saint Silouane, qui pourrait sembler n’interroger que la relation à l’autre, pose à vrai dire de profondes questions. La première, sur la fraternité : qu’est-ce qu’un frère, et qui est notre frère ? Mais cette question, aussitôt, déploie son envergure. En effet, si, loin de se fermer sur les conditionnements naturels, sociaux et affectifs de la fraternité, elle s’ouvre plus largement sur la nature des relations humaines, elle touche immédiatement l’humanité dans son universalité. L’ampleur de cette affirmation pose alors une autre question, à vrai dire préalable, et décisive : comment se construit, psychologiquement, une relation à l’autre pour qu’elle puisse devenir vraiment fraternelle ? Cette plongée radicale dans la relation de l’être même de soi à l’être même de l’autre, pose ainsi la grande question de l’Amour, c’est-à-dire de la continuité entre l’unité de nature et l’identité unique des personnes humaines, à l’image et à la ressemblance de ce qui constitue le mystère de l’uni-trinité de Dieu, qui est Amour. C’est de là que part et vers là que conduit cette affirmation de saint Silouane.