Imprimer cet article Imprimer cet article

P. Marc-Antoine Costa de Beauregard – Les mots blessés du christianisme : le mot “dogme” – sur Orthodoxie.TV

Un dogme : de quoi s’agit-il ? Est-il utile ? –

Le mot –

Il vient d’un terme grec (« doxa ») dont le sens varie d’« apparence » à « resplendissement » ; « dogma » lui-même varie du sens d’opinion au sens d’évidence. Employé par les saints Pères, il est la gloire de Dieu, rayonnement de sa bonté, de sa beauté et de sa vérité. Il se rapporte à la révélation que Dieu fait de lui-même dans son Nom et dans toutes ses manifestations (Jean Damascène).

La sanctification du Nom

Le dogme glorifie le Seigneur et sa parole (Psaume 118). Aussi la théologie de l’Église est-elle appelée « doxologique » : elle rend à Dieu la gloire qui vient de lui, répondant à la prière « que ton Nom soit sanctifié ! ». Dieu ne se glorifie pas seulement lui-même ; Il est glorifié par son Peuple. L’ensemble de l’activité liturgique est dogmatique en ce sens, parce qu’elle est une doxologie. L’anaphore de saint Jean Chrysostome commence ainsi : « Il est digne et juste de te chanter, de te bénir, de te louer, de te rendre grâces et de t’adorer partout où s’étend ta souveraineté ! ».

La foi de l’Église comme doctrine

Le terme d’ « orthodoxie » précise la notion de dogme : « juste glorification ». La théologie ne parle pas seulement de Dieu : elle est surtout la louange adressée à lui par les anges et par les humains. Le contenu de cette célébration n’est pas arbitraire, purement subjectif : la vérité divine elle-même, reçue de Dieu, est « offerte en retour » à lui dans l’action de grâces. Nous offrons à Dieu ce qui est à lui, nous qui sommes à lui, et pour tout ce qui et tous ceux qui sont à lui. Le « dogme » chrétien est la doctrine exacte, parce qu’il ne dit de Dieu et à Dieu que ce Celui-ci dit de lui-même, de l’Homme et de la Création. Loin de remplacer la foi biblique, il l’accomplit dans la perfection, en dégage le sens caché ; l’Église n’est pas substituée à Israël, porteur de la révélation divine : elle s’identifie à lui et élargit sa vérité à tous les peuples.

Dogme et action

Les Pères (Cyrille de Jérusalem, Grégoire de Nysse…) donnent au mot dogme le sens de l’action cohérente avec la vraie foi : c’est l’« orthopraxie ». En effet, le croyant ne glorifie pas seulement le Seigneur par la vérité dite, ou par l’Icône qui montre la beauté de la vérité, mais encore par l’application des commandements, qui montre combien la vérité divine est bonne !

> cliquer pour voir la vidéo de la conférence du jeudi 31 mai 2018 sur Orthodoxie.TV : “dogme”