Imprimer cet article Imprimer cet article

In memoriam Bernard Frinking

Repos du serviteur de Dieu Bernard – 

Bernard Frinking, ce valeureux serviteur de l’Annonce Heureuse, s’est éteint jeudi 9 août 2019, avant l’aube. L’office des funérailles a eu lieu samedi 10 août à 14 heures, au monastère de Solan dont il était voisin, dans le Gard. (30330 La Bastide d’Engras).

Un effacement paisible

Il avait beaucoup décliné depuis deux ou trois ans, et il est mort ‘de sa belle mort’. Son épouse Anne et leur fille Marie-Yolande étaient auprès de lui chez eux. Dans la soirée, comme il avait du mal à respirer, Marie-Yolande a appelé le Samu, et Bernard s’est éteint quelques heures après à l’hôpital de Bagnols, le chef-lieu de canton.

Le transmetteur

Bernard avait fait une traduction de l’Évangile selon saint Marc, appelée ‘Markos’, faite pour être chantée et apprise par cœur, et Anne son épouse en avait composé la musique, et ils transmettaient autant qu’ils le pouvaient depuis la fin des années 70, pour nourrir les esprits, les cœurs et les corps de ceux qui se prêtaient à cet apprentissage, dans l’esprit de Père Marcel Jousse, SJ., anthropologue et inventeur de la méthode de manducation de la Parole sacrée.

Mémoire éternelle

Que Dieu veuille accueillir en sa tendresse ce fidèle serviteur, lui qui avait mis toutes ses forces et tous ses moyens au service de l’oeuvre à lui confiée par le Seigneur : la Parole apprise dans le cœur, qui comme la graine semée accomplit son parcours de développement et de fécondité. Il laisse beaucoup d’héritiers. Puissions-nous faire fructifier le don qu’il nous a transmis. Pour la gloire de Dieu.

> Rédigé par Hélène Séjournet, disciple de Bernard Frinking