Imprimer cet article Imprimer cet article

Lettre pastorale de la Nativité 2020

C’est dans une profonde dévotion et tout empreints d’allégresse que nous célébrons, année après année, l’événement de la Naissance dans la chair du Fils de Dieu, notre Seigneur Jésus Christ, de la Vierge Marie. Or cette année, les épreuves que nous avons à subir ne font défaut ni dans le monde ni dans la vie de chacun d’entre nous. Cependant, ayons l’audace d’accueillir la joie, car le Christ vient endosser toutes nos faiblesses et nos souffrances. C’est la Fête de la joie au Ciel et sur la terre, pour les anges et pour les hommes et pour toute créature.

Le saint évangéliste Luc nous décrit ainsi les circonstances et le lieu où naquit le Seigneur :

Et elle enfanta son fils premier-né, l’emmaillota et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. Il y avait dans cette contrée des bergers qui vivaient aux champs et, durant les veilles de la nuit, gardaient leurs troupeaux. Et voici, un Ange du Seigneur leur apparut, et la gloire du Seigneur les entoura de sa clarté ; et ils furent saisis d’une grande frayeur. Mais l’Ange leur dit :

N’ayez pas peur ; car, voici, je vous annonce une grande joie, qui sera celle de tout le peuple : Aujourd’hui vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur, dans la ville de David. Et ceci vous servira de signe : Vous trouverez un nouveau-né emmail­loté et couché dans une crèche. (Lc 2, 7-12)

> poursuivre la lecture de la lettre pastorale de la Nativité 2020