Imprimer cet article Imprimer cet article

Pardonner aux ancêtres

Noël, manifestation du Dieu Homme au monde –

Le dimanche de la Généalogie, ultime dimanche avant Noël, les baptisés se préparent, comme chaque année, à célébrer la guérison de l’arbre universel de notre généalogie par l’entrée dans l’humanité du Seigneur Jésus Christ, le Fils de Dieu et le Fils de l’Homme. En réalité, cette entrée dans la nature humaine date du 25 mars, jour de la conception humaine du Verbe dans le sein virginal. Noël est donc la manifestation au monde de cette humanité guérie. Noël est le début de toute la théophanie du Verbe dans le monde.

Guérison de l’humanité

Le Christ Dieu guérit et purifie l’humanité du passé, du présent et du futur, par sa seule présence, par sa justice, par sa vérité, par sa miséricorde, par le fait qu’Il est le Pardon en personne – par sa divinité et par son humanité sainte et déifiée. Il guérit par son incorporation même en l’homme. Il soigne et guérit l’humanité de l’intérieur. « Rejeton de l’arbre de Jessé », Il assume et purifie toute son hérédité, qui est la nôtre.

Pardonner aux ancêtres

Nous-mêmes, comme chrétiens, comme membres du Christ Dieu par le saint baptême, par l’onction chrismale et par la communion eucharistique, nous pouvons faire l’expérience charismatique de cette guérison. Nos pères spirituels nous enseignent à pardonner à tous : à nos parents, à nos grands-parents et à nos ancêtres, si tant est que nous ayons un sentiment contre eux ou que nous sachions qu’ils ont commis des fautes.

Devenir porteurs de l’amour du Christ

Prions le Seigneur de pardonner à nos parents, et de guérir tout péché qu’ils ont pu commettre. Nous sommes appelés à devenir, par la grâce du saint Esprit, seulement miséricorde et pardon. Que notre vie, notre cœur, ne soient que miséricorde et pardon à l’égard de tous, ceux du passé, ceux du présent et ceux du futur. Par la prière, par le jeûne, par l’ascèse, par toute notre attitude, nous sommes appelés à être, par la puissance de l’amour du Christ, des hommes d’amour et de pardon.

L’unité trans générationnelle de la Foi

Nous coopérons ainsi avec le Christ à la guérison et au salut du monde. Et nous le faisons d’autant plus que nous sommes intégrés à l’arbre généalogique du Christ par la foi commune à ceux du passé, du présent et du futur. Avec joie, ils ont souffert historiquement, ils souffrent et souffriront pour la foi vivante, la foi pure, vraie et droite qu’il nous incombe de transmettre de génération en génération.

> icône de l’arbre de Jessé