Imprimer cet article Imprimer cet article

Quel conseil, pour être spirituel?

La Genèse –

Être spirituel, qu’est-ce que cela veut dire? Pour nous, chrétiens orthodoxes, “spirituel” se rapporte à esprit ou Esprit. Esprit avec un petit e désigne la dimension que l’homme a reçue au Paradis quand le Seigneur a soufflé dans son visage: “Le Seigneur Dieu modela l’homme avec de la poussière prise du sol. Il insuffla dans ses narines l’haleine de vie, et l’homme devint un être vivant” (Gen 2, 7, trad. TOB). Dans ce sens, “être spirituel” veut dire “être vivant”, respirer de cette haleine divine originelle, porter le souffle divin dans sa pensée, dans son cœur, dans son âme, dans son corps et dans toute sa vie. Être spirituel cela veut dire être animé par la respiration vivifiante de Dieu.

L’Esprit

Esprit avec un grand E désigne la Personne divine du saint Esprit. Celui-ci “a parlé par les prophètes”, comme le dit notre foi; Il a été l’agent de l’humanisation de Dieu le Verbe dans le sein de la Vierge Marie; Il a été l’agent de la résurrection d’entre les morts de ce même Verbe et Seigneur Jésus Christ; Il a été l’agent de son Ascension et de sa glorification à la droite du Père ; et, envoyé d’auprès du Père par le Fils, Il est descendu de façon foudroyante sur les apôtres de Jésus Christ et sur les disciples et sur tout le peuple qui se trouvait à Jérusalem pour la fête juive de la Pentecôte.

Les dons du saint Esprit

“Être spirituel”, dans ce sens, veut dire être rempli de tous les dons du saint Esprit. Ce n’est pas seulement respirer de la même respiration que le Seigneur, mais c’est avoir part à tous les charismes dont l’Esprit en personne est porteur. C’est le degré supérieur de la vie “spirituelle”, ou “charismatique”. Être spirituel au premier degré, c’est en fait vivre selon la façon naturelle que nous avons connue au Paradis, et qui implique déjà la connaissance de Dieu et la familiarité et le dialogue avec lui. L’homme naturel est spirituel. Mais, au deuxième degré, la vie dans le saint Esprit est une vie supra naturelle: les saints ont, par le saint Esprit, la connaissance parfaite de la vérité, c’est-à-dire qu’ils reconnaissent Jésus comme Dieu et comme Messie. Par l’esprit initial, l’homme a déjà une affinité naturelle avec la Divinité. Par le saint Esprit, il sonde les profondeurs de la Divinité, il connaît le Fils et il connaît le Père.

Être spirituel

Comment être spirituel? Comment retrouver la vie naturelle et l’affinité originelle avec Dieu, et, d’autre part, comment avoir part à la vie dans le saint Esprit, comment jouir de tous les dons du saint Esprit? Il y a certainement plusieurs façons de répondre à une question aussi importante. Généralement, nos pères et nos maîtres disent que c’est en entrant en relation avec le Fils, c’est-à-dire le Verbe du Père, que l’on a accès à la vie dans l’Esprit. Le Fils, c’est-à-dire Jésus le Messie, parle souvent de cela, notamment dans l’Évangile selon saint Jean, dont nous vous recommandons la lecture. “Jésus se mit à proclamer: ‘si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et que boive celui qui croit en moi. Comme l’a dit l’Écriture, de son sein couleront des fleuves d’eau vive. Il désignait ainsi [continue saint Jean] l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui” (Jn 7, 37-39).

L’autre Pédagogue

Dans un autre endroit, Jésus dit: “Si vous m’aimez, vous vous appliquerez à observer mes commandements; Moi, Je prierai le Père et Il vous donnera un autre Consolateur (ou Pédagogue)…l’Esprit de vérité… l’Esprit saint que le Père enverra en mon Nom, qui vous enseignera tout et vous fera ressouvenir de tout ce que Je vous ai dit” (Jn 14, 15-26).

Croire !

Ainsi la vie dite “spirituelle” dépend de la foi que nous mettons en la personne de Jésus, de l’amour que nous avons pour lui et de l’amour que nous avons les uns pour les autres. « Être spirituel » dépend de Jésus Christ. Il n’est pas la source de l’Esprit, c’est le Père qui est la Source unique et du Fils et de l’Esprit. Mais le Fils est Celui qui est rempli de l’Esprit du Père – en ce sens, aussi “spirituel” qu’on peut l’être – et qui donne l’Esprit du Père à ceux qui croient en lui. Par exemple, après sa résurrection, Il est apparu aux apôtres, Il a soufflé sur eux et a dit: “recevez le saint Esprit”. Par conséquent, la foi en Jésus Christ en même temps restaure le souffle de vie initial – l’esprit avec un petit e – et ouvre à la jouissance de l’Esprit saint, avec un grand e! Les saints sont des “spirituels” parce qu’ils mettent une foi totale en Jésus et reçoivent ainsi de lui l’Esprit.

L’enseignement de Jésus

Cette expérience d’acquisition de l’Esprit saint est caractéristique des disciples de Jésus Christ. Il y a un épisode très important dans l’Évangile, la rencontre du Sauveur Jésus le Messie avec une Samaritaine près du puits de Jacob. Jésus dit à cette femme ceci: “Dieu est Esprit et ceux qui l’adorent doivent l’adorer en Esprit et en Vérité” (Jn 4, 24). Jésus a donc enseigné cela: que l’homme soit un être spirituel!

La prière

Dans la pratique, nos prières s’adressent principalement au Fils, à Jésus le Messie, pour cette raison: parce qu’Il est Celui qui donne l’Esprit. Tantôt nous le supplions -“Seigneur Jésus Christ Fils de Dieu fais miséricorde au pécheur que je suis!” – tantôt nous le glorifions: “gloire à toi, Seigneur Jésus, gloire à toi!” Jésus est le centre divino humain d’où l’Esprit du Père irradie tous les hommes qui croient. L’important est donc la foi, croire que Jésus est le Fils de Dieu et le Messie: “je crois, Seigneur, et je confesse que tu es en vérité le Christ, le fils du Dieu vivant, venu dans le monde sauver les pécheurs dont je suis le premier”, dit une prière de saint Jean Chrysostome. Voulez-vous devenir “spirituel”? Confessez que Jésus Christ est le Seigneur de votre vie; confessez qu’Il est le Fils de Dieu; glorifiez-le continuellement comme tel: “gloire à toi, Seigneur Jésus Christ, Fils de Dieu et Dieu, Seigneur, gloire à toi!”

Être homme

En conclusion, “être spirituel” c’est être homme, parce que l’Esprit saint, quand Il vient dans notre vie envoyé par Jésus Christ en réponse à notre foi, transforme notre vie en vie de Jésus, l’homme parfait; Il “christifie” notre vie; par l’Esprit saint nous sommes assimilés au Fils et métamorphosés en lui, ce qui est le vrai sens de la vie spirituelle : être assimilé à Jésus Christ, être fils et fille dans le Fils unique.