« Pendant ton baptême dans le Jourdain, ô Christ, fut manifesté l’adoration due à la Trinité. Car la voix du Père te rendit témoignage en te nommant Fils de Dieu ; et l’Esprit, sous forme de colombe, confirmait la vérité de cette parole. Christ Dieu qui es apparu et qui as illuminé le monde : Gloire à toi ! »

« Apprendre à faire le bien… »

prophete_isaie

Partagez :

Changer le monde – 

Pendant la Semaine  annuelle que les chrétiens consacrent à se rencontrer et à mieux se connaître, le thème de méditation était la phrase du prophète Isaïe (1, 17) : « apprenez à faire le bien ; recherchez la justice ». L’année nouvelle s’ouvre sur un projet, celui de changer le monde. En vérité, la célébration récente de la Théophanie nous initiait à l’optimisme des disciples du Christ. Ceux-ci croient à la possibilité du changement et du renouvellement des consciences en vue du renouveau de la vie. Tu peux changer ; je peux changer ; il ou elle peut changer. Le changement au sens de conversion, c’est-à-dire de retournement de la conscience, est prophétiquement pensable.

Solidarité planétaire

« Si tous les chrétiens du monde… » : cette proposition fonde un œcuménisme de terrain, anticipant l’unité totale de la foi. Une solidarité planétaire des chrétiens pour faire la volonté du Père, manifestée par le Fils et rendue réalisable par l’Esprit, bouleverserait l’ordre du monde. Les points sur lesquels une position chrétienne commun est possible sont nombreux : la défense des pauvres et des humiliés ; la gestion adulte de la Création ; la charité active dans tous les domaines sont des façons communes de « faire le bien ».

Notre Maître à tous

Mais, dit le Prophète, faire le bien « s’apprend ». Il n’est pas facile à l’homme de faire le bien. Il cherche des maîtres et les trouve dans des justes qui font sans le savoir la volonté du Père et qui seront reconnus par lui au dernier Jour (cf. Matthieu, 25, 31) ; il les trouve dans de grands chrétiens de tous les temps, les saints et les justes de l’époque des prophètes et de celle qui a suivi la Résurrection. Il le contemple avant tout dans la Personne du Fils, vrai Dieu et vrai Homme, l’Innocent : Il ne fit jamais le mal ; Il ne fit que du bien ; Il est notre Maître à tous parce qu’Il fait la volonté du Père et nous en donne l’exemple et la méthode dans son saint Évangile.

La division

Pourtant, les chrétiens, qui n’ont pas encore l’unité de foi et qui pourraient être Un en « faisant la volonté du Père », sont divisés sur le terrain. L’unanimité n’existe pas en ce qui concerne la guerre et la violence. Horrible à penser, il est des chrétiens qui aiment la guerre ou qui la justifient. Il est des chrétiens qui font la guerre à d’autres chrétiens et qui le justifient… comme des peuples qui ne connaissent pas Dieu…

Le piège du Malin

L’affreuse et barbare actualité que nous traversons, après l’année de la honte que fut la sanglante 2022, et le fait que « tous les chrétiens du monde » ne se solidarisent pas « œcuméniquement » devant la torture et les massacres, et devant l’instrumentalisation répétée de la religion, peut décourager. En fait, le découragement est un piège du Démon : il veut nous faire croire à sa victoire par le spectacle illusoire qu’il en donne. 

Le repentir

« Apprendre à faire le bien » consiste ici, suivant le message des saints Pères ascétiques, à extirper, par le repentir, toutes les semences et tous les germes de guerre et de violence que nous pouvons trouver dans notre propre cœur. Juger ou condamner autrui, c’est déjà avoir du sang dans la tête. Convertir son cœur et ses pensées est le premier changement. Le vrai problème de notre temps est qu’il n’y a pas de repentir, cette culture de la haine du péché. Pourtant, le changement est ascétiquement pensable.

Œcuménisme et optimisme

L’œcuménisme de terrain repose sur l’optimisme chrétien, lequel, à la différence du pessimisme, est bien informé : quoi qu’il advienne, le Christ, crucifié dans ceux qu’on humilie, demeure Amour et triomphera comme tel.

(a.p. Marc-Antoine, réu. oec. du 19.01.23)
Derniers articles
Même sujet
Newsletter
Lettre d’information