Publications

« Très sainte Mère de Dieu sauve-nous ! »

Le paradoxe – La prière que nous adressons à la Mère de Dieu dans un grand nombre d’offices, notamment en refrain dans la première antienne de la divine liturgie, peut surprendre. Qui sauve, si ce n’est le Christ ? Quel autre Sauveur avons-nous que le Fils unique et Verbe de Dieu ? A qui disons-nous « sauve-nous ! » si […]

Poursuivre la lecture…

La joie de la Résurrection

Un phénomène- La joie des chrétiens à Pâques est un phénomène tout-à-fait spécial et unique. Sur toute la surface de la terre, et surtout au centre du monde, Jérusalem, l’acclamation « Christ est ressuscité ! » est une détonation qui retentit non seulement sur la terre, mais encore au ciel, et dans les lieux souterrains. Les chrétiens ne […]

Poursuivre la lecture…

La nativité de la Mère de Dieu, 8 septembre       

La Nativité de Marie, fille unique de ses pieux parents, les « justes » Joachim et Anne, est la 1ère fête de la rentrée liturgique, tant pour le rite byzantin, dont l’année liturgique commence le 1er septembre, que pour les autres rites, en raison de l’interruption des grandes vacances. Et il est heureux que cette nouvelle année […]

Poursuivre la lecture…

Les grandes antiennes « Ô » des Noms divins

Accomplissement de l’Avent occidental – Les « Ô » sont les grandes antiennes des vêpres1 des sept jours qui précèdent la vigile de Noël : on les appelle ainsi parce qu’elles commencent toutes par l’exclamation « Ô », suivie d’un des Noms divins prophétiques annonçant la venue du Messie, révélés dans l’Ancien Testament. Elles sont très anciennes, puisqu’on les trouve […]

Poursuivre la lecture…

La fête des Rameaux au 4ème siècle à Jérusalem

« Ainsi donc, à la 7ème heure, tout le peuple monte au mont des Oliviers, c’est-à-dire à l’Éléona, à l’église, et l’évêque également ; on dit des hymnes et des antiennes appropriées au jour et au lieu, et des lectures pareillement. Quand on approche de la 9ème heure, on se rend au chant des hymnes à l’Imbomon, […]

Poursuivre la lecture…

Conseils liturgiques

Le chant des Béatitudes – Dans certaines paroisses, lors du chant des Béatitudes, on cherche à réintroduire l’usage de chanter (ou de lire) les tropaires* prescrits intercalés entre les derniers versets. Pour ce faire, on procède comme suit. Les jours où est indiqué le chant des Béatitudes (dimanche, fête importante qui n’a pas ses antiennes […]

Poursuivre la lecture…

Le Banquet eschatologique: Luc 14, 16-24

  Le temps de la joie – L’évangile de ce jour constitue, en ce temps de carême de Noël, une invitation à nous préparer personnellement, familialement et paroissialement à célébrer avec joie la glorieuse Nativité de notre Seigneur Jésus Christ. La vie des baptisés est ponctuée, pendant toute l’année, de grandes ou de petite fêtes […]

Poursuivre la lecture…

L’aumône

Se déposséder pour autrui La période bénie du grand Carême ne consiste pas seulement dans la prière, la veille et le jeûne. Elle est également dans l’ « aumône », c’est-à-dire le partage avec ceux qui n’ont pas, la dépossession par amour pour un frère. Mais le chrétien ne se défait pas seulement de quelques biens matériels […]

Poursuivre la lecture…

Les antiennes « Ô ! »

L’office de vêpres La liturgie occidentale, pendant l’octave qui précède Noël, glorifie les noms divins donnés au Christ, à la fin de l’office de vêpres. Dans l’office byzantin, elles pourraient être chantées après la bénédiction finale, avant   « Par les prières de nos saints Pères… » – pour jouir de ce précieux trésor. Les […]

Poursuivre la lecture…

Pourquoi les Orthodoxes nomment-ils constamment la Vierge Marie, qu’ils appellent la Mère de Dieu ?

L’omniprésente Mère de Dieu « Pour la théologie de l’Eglise orthodoxe, la Mère de Jésus-Christ est avant tout et surtout la Théotokos, la Mère de Dieu, celle qui a vraiment [conçu et] enfanté par la chair le Logos divin, le Fils de Dieu, dans le sens fort de ce terme. Pour ce qui est de […]

Poursuivre la lecture…